Eva Joly, à Rennes, veut lutter « contre les maladies de la civilisation »

La candidate d’Europe écologie les Verts à la présidentielle, Eva Joly, était à Rennes ce samedi à l’occasion de la convention santé d’EELV.

Une visite sur le thème de la santé qui l’a conduite à découvrir le CHU de Rennes et quelques-uns de ses services dont les urgences et le centre de traitement de la douleur. À l’issue, lors d’une conférence de presse, la candidate a précisé son programme sur la santé. Non seulement « remettre le patient au cœur des préoccupations… Arrêter la casse de la santé » mais aussi « lutter contre les maladies de la civilisation… Je compte prendre 1 % du budget de la santé, soit 4 milliards d’euros, pour une vraie politique de prévention. » Pour Eva Joly, mieux vaut donc prévenir que guérir avec une alimentation plus saine et la lutte contre toutes les pollutions.

Eva Joly, candidate EELV à la présidentielle, a préconisé samedi la prévention des maladies grâce à la réduction des pollutions et de meilleures habitudes alimentaires, et souhaité une refonte du système de financement des laboratoires, lors d’une visite à Rennes consacrée à la santé.

« Il y a de plus en plus de cancers et de maladies chroniques, il est faux de dire qu’on ne sait pas pourquoi. La plupart d’entre elles sont des maladies de société », a-t-elle déclaré lors d’un point presse.

« Nous souhaitons agir beaucoup plus en amont sur les causes de cancer et de diabète pour que nos concitoyens tombent moins plus malades », a-t-elle dit, affirmant que la France comptait « 350.000 nouveaux cas de cancer par an, et de plus en plus chez les jeunes ».

Selon la candidate écologiste, qui s’exprimait à l’issue d’une visite du CHU rennais de Pontchaillou, « une grande partie (des cas de maladie) sont dus à la pollution de l’air, de l’eau, des aliments, à l’utilisation intensive de pesticides, au traitement massif des animaux d’élevage aux antibiotiques ».

Mme Joly a plaidé pour des habitudes alimentaires plus saines et « une agriculture paysanne sans chimie ni OGM, qui améliore la qualité de vie des paysans et des consommateurs » et pourrait créer « 75.000 emplois d’ici 20 ans ».

La candidate a également demandé « la fin des rentes de l’industrie pharmaceutique qui fait des bénéfices à deux chiffres et qui comme les autres multinationales ne paie pas d’impôts ».

Dénonçant « la surmédicamentalisation en France », Mme Joly a souhaité « une nouvelle façon de rémunérer les laboratoires pour les médicaments réellement innovants, en distinguant le prix de le recherche du prix du médicament ».

La candidate a également proposé la création de « maisons de santé accessibles à tous sur tout le territoire », face aux « déserts médicaux » et au « manque d’accès aux soins des plus démunis ».

Interrogée sur son planning pour les prochains mois, elle a réitéré son intention de maintenir sa candidature jusqu’à son terme.

« L’objectif, ce n’est pas seulement l’alternance, c’est l’alternative. C’est pourquoi je serai candidate jusqu’au 22 avril au moins », a-t-elle déclaré. « Je n’ai jamais abandonné en cours de route », a-t-elle ajouté.

Sources: Ouest France, FR3 (photo), Nouvel Obs

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s