Visite d’Eric Besson à Fukushima: Janick Magne lui répond

« A l’intention de M. Besson (sur sa page et en réponse à l’article du Figaro, courrier des lecteurs)

Je crois que Monsieur Besson se berce d’illusions. Des journalistes anglophones et japonais qui ont visité les mêmes lieux hier ne sont pas du tout arrivés aux mêmes conclusions. Ils ont relevé 1500 microsieverts à l’interieur du car au moment où ils passaient devant le réacteur 3. M.Besson semble également ignorer que l’opérateur Tepco éprouve les plus grandes difficultés à trouver de la main d’oeuvre et que la plupart des travailleurs sur place sont des chômeurs recrutés à travers tout le Japon sans aucune formation dans le domaine du nucléaire, qui ne bénéficieront d’aucun suivi médical (personne ne saura donc jamais ce qui leur arrivera). L’eau très fortement radioactive qui s’accumule dans les soubassements doit être évacuée sans arrêt mais la centrale est maintenant à court de place pour stocker les conteneurs remplis de ce poison. A ce jour, aucune entreprise n’a accepté de simplement déplacer les conteneurs pour faire de la place à d’autres parce que c’est beaucoup trop dangereux. Enfin, je rappelle que la région continue à être secouée par des tremblements de terre. Pour nous ici, au Japon, ces nouvelles n’ont rien d’encourageant (et je résume…). »

http://www.lefigaro.fr/international/2012/02/21/01003-20120221ARTFIG00268-en-visite-a-fukushima-eric-besson-se-veut-rassurant.php

La réalité du sujet et les autres réactions sur le blog de Fukushima

http://fukushima.over-blog.fr/article-eric-besson-est-rassure-nous-pas-du-tout-99812585.html

1143 enfants (plus de 30%) sur 3765 de Fukushima ont des anomalies de la thyroïde (lien)
– Nombre total d’enfants testés : 3765
– Nombre d’enfants trouvés avec des grosseurs de 5,1 mm ou plus : 26 (0,7 %)
– Nombre d’enfants avec des grosseurs plus petites que 5,1 mm : 1117 (29,7 %)

– Nombre d’enfants trouvés avec aucune grosseur : 2622 (69,6 %)
573 décès ont été certifiés liés à la catastrophe nucléaire (lien)
Par ailleurs, on ne sait toujours pas ce que sont devenus les centaines d’employés à la centrale de Fukushima en 2011 qui ont mystérieusement disparu des listes administratives de Tepco. Pas de noms, pas de morts. (lien)
Les victimes d’une catastrophe nucléaire ne se comptent pas en décès immédiats mais en malades à venir.
7 ans après la catastrophe de Tchernobyl, quelle était la santé des enfants ?


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s