Kashiwa : 1 enfant sur 2 exposé à un « hotspot » présenterait des lymphocytes « atypiques » et des numérations lymphocytaires anormales

L’institut privé d’étude des retombées radioactives de Fukushima supervisé par le Dr Hida – lui-même survivant d’Hiroshima – a testé 17 enfants de 0 à 13 ans habitant à proximité de hotspots (1) affectés par les retombées de l’accident de Fukushima-Daiichi, alors qu’un groupe témoin de 26 autres enfants habitant en-dehors des zones contaminées et âgés de 0 à 13 ans présentaient quant à eux des numérations lymphocytaires normales.

Sur les 17 enfants habitant en zone contaminée, il a été noté une augmentation des lymphocytes dits « anormaux » (B/T) sur 7 d’entre eux alors que l’un des enfants présentait de surcroit des cellules promyélocitaires (2) et un autre une (hyper)lymphocytose (3). Aucune anomalie n’a été constatée dans la NFS des enfants habitant en zone saine.


Un lymphocyte « T »

http://www.gen4.fr/blog/2012/03/kashiwa-1-enfant-sur-2-expos%C3%A9-%C3%A0-un-hotspot-pr%C3%A9senterait-des-lymphocytes-atypiques-et-des-num%C3%A9rations-lymphocytaires.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s