Cattenom – Ces étranges arrêts automatiques

Le Luxembourg et l’Allemagne demandent la fermeture de Cattenom. C’est la 3ème fois depuis début janvier que la centrale doit faire face à un arrêt automatique. France Télévisions Lorraine. François Carretier. Par Redaction web

Arrêtée automatiquement samedi 10 mars 2012 en raison de la fermeture d’une vanne, l’unité de production n°2 a été redémarrée ce lundi 12 mars 2012 selon EDF qui l’annonce sur le site de la Centrale.

Un an après l’accident de Fukushima, le Républicain Lorrain fait un état des lieux sur ce qui a changé « ou pas » à Cattenom.

Les évènements de 2012 :

Le rapport de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) sur la sécurité de Cattenom inquiète les deux pays frontaliers. Autorisée à poursuivre ses activités par les experts internationaux, la centrale suscite de nombreuses craintes. Le lundi 5 mars 2012 à Schengen (Luxembourg), le stress-test, réalisé peu après la catastrophe de Fukushima, a été présenté par des experts ainsi que par Evelyne Lemke, ministre de l’Economie et de l’Energie de Rhénanie-Palatinat, par Andrea Storm, ministre de l’Environnement et de l’Energie de Sarre et par Mars Di Bartolomeo, ministre de la Santé du Luxembourg

Proches de la centrale, ces pays ont tenu à prendre rapidement connaissance des risques liés à la centrale car l’expert allemand, Dieter Majer, mandaté par les états voisins, avait qualifié le site de « passoire rouillée » selon le journalL’Essentiel.

A l’annonce du rapport, les trois ministres ont demandé une augmentation de la sécurité dans différents secteurs tel que dans les salles de contrôle où la protection de la radioactivité serait insuffisante. Sept points noirs ont été également abordés comme le manque d’efficacité des filtres de dépressurisation et l’absence de précautions en cas de fortes chutes de neige. L’ASN a demandé à EDF, l’opérateur de la centrale, d’améliorer ces deux aspects. Enfin, l’attaque terroriste et la chute d’un avion sur l’un des réacteurs n’ont pas été prises en compte.

Mars Di Bartolomeo a expliqué dans L’Essentiel que « ce test est la première étape vers l’amélioration de la sécurité dans la Grande Région [mais] il faut encore la développer ».

Les ministres de la Grande Région espèrent une rencontre avec des experts et EDF avant la fin de l’année. D’ici là, 2025 demeure l’année de fermeture de la centrale de Cattenom. 

Début février 2012, La centrale a présenté son bilan 2011.

 Jeudi 5 janvier 2012,  le réacteur numéro 4 de la centrale nucléaire de Cattenom a été relancé après une semaine d’arrêt dû à la fermeture fortuite d’une vanne en dehors de la zone sensible à la mi-journée.

Il a été remis en route une fois l’intégralité du circuit vérifié.

L’incident avait provoqué un bruit assourdissant due à un dégagement important de vapeur lors de l’ouverture des  soupapes vapeurs. Le bruit a interpellé certains riverains mais l’incident est sans danger selon EDF l’exploitant de la centrale.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s