Nicolas Sarkozy se présente en garant de la filière nucléaire

Le président candidat souhaite faire de la campagne présidentielle un référendum sur l’avenir du nucléaire en France. L’occasion pour Nicolas Sarkozy de se présenter comme le candidat qui défend la filière nucléaire et ses 400.000 emplois. Matiduc Enerzine 30 mars 2012.  Mais sait il ce que disent les élus des sites nucléaires français qui sont allés à Fukushima?

Nicolas Sarkozy se présente en garant de la filière nucléaireSi la question de l’avenir du nucléaire avait agité la pré-campagne, avec notamment l’accord électoral contesté entre les Verts et le parti socialiste, les sujets énergétiques avaient disparu des radars depuis le début de la campagne officielle.Une absence pas du tout au goût de Nicolas Sarkozy, qui a choisi de recentrer les débats sur l’avenir de la filière industrielle que représente le nucléaire à l’occasion d’une visite électorale à la centrale de Saint-Laurent. Une opportunité pour le candidat d’évoquer les thèmes de l’emploi, de la compétitivité de la France et du prix de la facture électrique.Au milieu des employés de la centrale, tout acquis à sa cause, le candidat UMP a lancé un appel à un « mouvement national” pour défendre le nucléaire face à l’accord électoral PS/Verts et aux propositionsde François Hollande de réduire la part du nucléaire.Selon Nicolas Sarkozy, la volonté du candidat socialiste de faire passer de 75% à 50% la part du nucléaire dans le pays menace directement les 400.000 emplois de la filière, risque de provoquer une augmentation importante du prix de l’électricité et fera perdre à la France un important avantage compétitif dans le domaine industriel.L’accord électoral passé entre le parti socialiste et les Verts, qui prévoit la fermeture de 24 réacteurs (sur les 58 que compte la France) à l’horizon 2025, “casserait notre industrie de pointe”, a assuré Nicolas Sarkozy avant d’aller plus loin dans les attaques à l’encontre de François Hollande.Le candidat socialiste joue vos emplois sur le tapis vert des négociations électorales avec ses partenaires Verts”, a poursuivi le chef de l’Etat avant de conclure : “Si vous voulez défendre le nucléaire, c’est maintenant qu’il faut se mobiliser. Après, il sera trop tard”.

http://www.enerzine.com/2/13740+nicolas-sarkozy-se-presente-en-garant-de-la-filiere-nucleaire+.html

Mais sait il ce que disent les élus des sites nucléaires français qui sont allés à Fukushima?

https://leblogdejeudi.wordpress.com/2012/02/12/de-retour-de-fukushima-yves-dauge-veut-un-debat/

https://leblogdejeudi.wordpress.com/2012/02/02/a-fukushima-des-maires-francais-face-a-lennemi-invisible/

Le débat énergétique n’appartient pas à Sarko , ni aux nucléocrates de l’Ecole des Mines, ni aux salariés de l’énergie mais au PEUPLE! 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s