Akiko Ida porte les paroles des enfants de Fukushima

Au Japon, des adultes proches des enfants de par leur métier se sont engagés dans l’aide à la libération de la parole des enfants concernés par la catastrophe de Fukushima.  Akiko Ida doctorante à l’EHESS a réuni la parole des enfants dans un cahier.

Télécharger   Les paroles des enfants de Fukushima


« Quand j’ai entendu que je pouvais être irradiée, je me suis demandée si je serais paralysée (à cause d’une maladie déclenchée par la radioactivité) et perdrais mes cheveux comme Gen d’Hiroshima, ou si j’allais mourir. Puis, j’avais peur. J’ai cru que je ne voulais pas mourir alors que j’avais seulement huit ans.»  « J’ai peur de la radioactivité. J’ai peur d’être atteinte des maladies comme le cancer. » 

Ce document est présenté par Hélios  qui suit quotidiennement l’actualité du Japon. L’auteure nous autorisant à le publier, Jeudi a entrepris de l’illustrer avec des vignettes réalisées par Misato Yugi, dessinatrice japonaise.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s