Japon: sortir du nucléaire, c’est possible

Le Japon, dont le gouvernement réfléchit à une nouvelle politique énergétique du fait de l’accident de Fukushima, se dirige vers une proportion de 15 % d’électricité d’origine nucléaire en 2030, presque deux fois moins qu’avant, d’après le ministre de l’environnement. « Quinze pour cent d’électricité d’origine nucléaire devrait être la base » de la politique énergétique pour 2030, a déclaré vendredi aux journalistes Goshi Hosono, même si rien n’est encore officiellement décidé. Une commission ad hoc du ministère de l’industrie a présenté quatre options possibles, avec des taux respectifs d’électricité de source nucléaire de
0 %, 15 %, 20-25 % et 35 %. Quinze pour cent est le ratio qui sera atteint quasi naturellement si sont redémarrés les réacteurs existants actuellement stoppés ayant prouvé leur sécurité, si l’on n’en construit pas de nouveaux et si l’on arrête l’exploitation au bout de quarante ans d’utilisation (ni avant ni après).
La précédente politique énergétique, avant le drame de Fukushima provoqué par le violent séisme et le gigantesque tsunami qui ont saccagé le nord-est de l’Archipel le 11 mars 2011, prévoyait un taux de plus de 50 % en 2030.
Le monde 25 mai 2012

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s