Législatives: des déceptions pour le Front de gauche et EELV

LA GAUCHE radicale et écologiste sort relativement affaiblie du premier tour des législatives. Avec 6,94 % pour le Front de gauche et 5,57 % pour Europe Ecologie-Les Verts, les deux formations pâtissent du vote utile en faveur des socialistes. Les appels à  » donner une majorité au président «  lancés par les figures du PS ont été entendus par les électeurs de gauche. Le Monde 12 06 2012

La potion est amère pour le Front de gauche. Globalement, les amis de Jean-Luc Mélenchon et Marie-George Buffet (16 sortants PCF et apparentés, 3 du Parti de gauche) font moins bien que leur candidat à la présidentielle. Jean-Luc Mélenchon a perdu son combat son combat face à Marine Le Pen et ne sera pas député. Et plusieurs élus sortants communistes ou soutenus par le PCF sont devancés par le PS et devraient se retirer.

C’est le cas de Jean-Pierre Brard et Patrick Braouezec en Seine-Saint-Denis, Roland Muzeau et Marie-Hélène Amiable dans les Hauts-de-Seine, Pierre Gosnat dans le Val-de-Marne, et Jean-Paul Lecoq en Seine-Maritime.  » Nous avons de grosses pertes « ,reconnaît Marie-George Buffet.  » François Hollande et Martine Aubry ont fait que les électeurs de gauche ont abandonné leur droit de vote sur leurs idées pour assurer une majorité au président. C’est le résultat de l’inversion du calendrier électoral « , dit la députée avouant  » une grosse déception «  » C’est la fin d’une époque « , lâche un communiste de Saint-Denis.

Place du Colonel-Fabien, le siège du PCF à Paris, le secrétaire national, Pierre Laurent, essaie de positiver :  » Le Front de gauche est la deuxième force à gauche sur laquelle la gauche devra compter. «  Le Front de gauche n’est pas assuré de garder un groupe (il faut 15 députés) et doit se réunir lundi pour définir une position pour le second tour. Mais d’ores et déjà, face aux tentations de certains candidats de se maintenir dans les duels à gauche, Pierre Laurent rappelle que  » la règle est le rassemblement derrière celui qui arrive en tête « .

 » On a ce qu’on mérite « 

A la Chocolaterie, siège d’Europe Ecologie-Les Verts, le score national n’est pas à la hauteur de ce qu’attendaient les militants.  » On a ce qu’on mérite après le score d’Eva Joly « , lance, philosophe, un membre de la direction nationale. Les écologistes ne sont pas assurés de pouvoir avoir un groupe à l’Assemblée, et ils comptent leurs déçus : Slimane Tir, Philippe Meirieu, Magali Deval sont devancés par les socialistes dissidents. Cécile Duflot, forte de son beau score à Paris, s’affiche optimiste.  » Au-dessus de 5 %, c’est un bon résultat, croit-elle. C’est une grande nouveauté d’avoir un groupe pour faire vivre la majorité dans un état d’esprit de rassemblement.  » Mais la secrétaire nationale et ministre reconnaît  » quelques chagrins  » en pensant aux battus.

Sylvia Zappi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s