THT: Les élus régionaux bretons EELV à la rencontre des riverains et associations.

Mercredi 27 juin, en amont de la session plénière du conseil régional de Bretagne, les élu-e-s Europe Ecologie-Les Verts recevront les riverains mobilisés contre les infrastructures liées à la ligne THT Cotentin-Maine à Québriac, ainsi que les associations Montderbréal, Ille et Vilaine sous tension et AlterOndes 35.

En effet, la Bretagne compte aujourd’hui plus de 1 500 kms de lignes à Très Haute Tension portés par près de 4 000 pylônes. De nombreuses questions se posent quant à l’impact de ces équipements sur les personnes vivant à proximité, voire sous ces lignes THT. En Ille et Vilaine, la ligne THT dite « Cotentin-Maine » liée à la construction de la centrale EPR de Flamanville et au réseau de distribution d’électricité afférent, cristallise toutes les inquiétudes.

Seront évoquées lors de cette rencontre les conséquences de ces infrastructures sur la santé humaine et animale, ainsi que sur l’économie locale et le cadre de vie.

Lors de cette session, le groupe EELV déposera un voeu demandant au Président du conseil régional de saisir le Conseil scientifique afin de réaliser une étude sur les impacts sanitaires de la THT en Ille et Vilaine.

Publié le 26 juin 2012 
com_presse_site
de g. à d: S.Rault CR, Jean-Luc Valentin (AlterOndes 35), Y.Bigouin CR, R.Louail CR, Annie Blandin (Launay sous haute tension), AM. Boudou CR, André Robinard (Ille et Vilaine sous tension), et G. Rougier CR.

Mercredi 27 juin, en amont de la session plénière du conseil régional de Bretagne, les élu-e-s Europe Ecologie-Les Verts ont reçu les riverains mobilisés contre les infrastructures liées à la ligne THT Cotentin-Maine à Québriac, ainsi que les associations Montderbréal, Ille et Vilaine sous tension et AlterOndes 35.

En effet, la Bretagne compte aujourd’hui plus de 1 500 kms de lignes à Très Haute Tension portés par près de 4 000 pylônes. De nombreuses questions se posent quant à l’impact de ces équipements sur les personnes vivant à proximité, voire sous ces lignes THT. En Ille et Vilaine, la ligne THT dite « Cotentin-Maine » liée à la construction de la centrale EPR de Flamanville et au réseau de distribution d’électricité afférent, cristallise toutes les inquiétudes.

Ont été évoquées lors de cette rencontre les conséquences de ces infrastructures sur la santé humaine et animale, ainsi que sur l’économie locale et le cadre de vie.

Pendant la réunion-rencontre.

A la fin de cette session, le groupe EELV déposera un voeu demandant au Président du conseil régional de saisir le Conseil scientifique afin de réaliser une étude sur les impacts sanitaires de la THT en Ille et Vilaine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s