Pour un moratoire et une transparence totale sur les forages en Guyane

Marie-Noëlle Lienemann, Sénatrice socialiste de Paris, demande qu’un moratoire sur les permis pétroliers et gaziers au large de la Guyane soit mis en œuvre tant que le nouveau code minier voulu par le gouvernement n’a pas adopté. Le 25 juin 2012

De plus, elle appelle le gouvernement à faire toute la transparence sur les négociations passées ou en cours avec la société Shell qui concernent la prospection pétrolière et gazière au large de la Guyane. Tous les éléments utiles au Parlement pour préparer dans les meilleures conditions la révision du code minier doivent ainsi lui être apportés.

Le Conseil Economique Social et Environnemental rappelait dans son rapport sur la « Gestion préventive des risques environnementaux : la sécurité des plateformes pétrolières en mer » voté le 13 mars dernier l’importance d’une réforme de la législation française quant à la séparation au sein des services d’Etat entre les fonctions d’autorisation et de contrôle.

L’importance des enjeux en matière de prévention des risques et d’impact sur la biodiversité impose donc qu’une décision suspensive sur les permis d’exploration soit prise et que la plus grande transparence soit faite à ce sujet.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s