Des enfants de Fukushima en séjour de soins en République tchèque

Le ministre des Affaires étrangères, Karel Schwarzenberg, l’avait promis lors de sa visite au Japon en octobre 2011. Des enfants originaires de la zone sinistrée de Namie, en bordure de Fukushima, sont accueillis dans les environs de Prague en ce début du mois d’août pour un séjour de soins de deux semaines. 03-08-2012 15:17 Radio Cz Ariane Batou-To Van

Photo: CTKPhoto: CTK

Les enfants sont arrivés en République tchèque avec le sourire, heureux de voyager malgré le souvenir récent de la catastrophe. Ils ont été accueillis à leur arrivée par le ministre des Affaires étrangères. Et eux aussi ont préparé leur venue.

Ami explique ainsi avoir appris l’hymne national tchèque lorsqu’elle a su qu’elle allait venir en République tchèque.

Suite à l’accident survenu à Fukushima en mars 2011, 20 000 habitants de la ville de Namie, située à huit kilomètres du cœur de l’explosion, ont été évacués sans espoir de retour. La radioactivité qui contamine l’ensemble de l’environnement sur une large zone autour de la centrale de Fukushima n’est pas prête de décroître. Cette catastrophe écologique est aussi une catastrophe humanitaire.

NamieNamie

Et à Namie, les habitants, irradiés et arrachés à leurs foyers, ont été parmi les plus touchés par l’explosion et ses conséquences. Le gouvernement n’ayant pas mis de bus à disposition de la ville pour permettre à la population de fuir le nuage radioactif, les embouteillages ont bloqué les routes. Nombre de personnes se sont alors réfugiées dans d’autres villes où le nuage est passé. Namie est l’un des tristes symboles de la mauvaise gestion de cette affaire par le gouvernement japonais.

Karel Schwarzenberg au Japon, photo: Vít Kolíř, MZVKarel Schwarzenberg au Japon, photo: Vít Kolíř, MZV

La décision qu’avait prise Karel Schwarzenberg l’an dernier d’inviter une trentaine d’enfants de Namie à Prague, par solidarité avec les sinistrés, se concrétise pendant ces deux premières semaines d’août. Le séjour curatif des enfants est financé par le ministère de l’Intérieur grâce aux fonds dédiés à la coopération internationale.

Le sanatorium Olivova à ŘíčanyLe sanatorium Olivova à Říčany

C’est le sanatorium Oliva, situé à Říčany, en bordure de Prague, qui accueille ces enfants âgés de 12 à 14 ans. Le centre, créé en 1896, est spécialisé dans les cures pour enfants atteints de difficultés respiratoires, d’allergies et de maladies de la peau chroniques. Au programme de ces hôtes japonais des bains et des activités de loisirs telles que l’équitation et le cyclisme. Des visites de Prague et de ses environs sont également prévues. Et depuis leur arrivée en République tchèque, les enfants s’intéressent à ce qu’ils découvrent.

Nanako, elle, se dit surprise de la beauté d’un pays dont elle ne connaissait rien. D’ici au 12 août, date de leur retour au Japon, nul doute qu’elle et ses petits compagnons en auront découvert plus encore.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s