Anti-THT. Un dernier pique-nique avant la « rentrée »

Une soixantaine de militants anti-THT étaient réunis samedi 25 août à Notre-dame-de-cenilly. Ouest France samedi 25 Aout 2012
Différents membres d’associations militantes du département se sont retrouvés pour un pique-nique pacifiste dans la propriété de Gerard Lacroix, situé à 150 m d’un des pylônes de la ligne Cotentin-Maine. Comme souvent lors des pique-niques militants, les discussions ont tournées autour de la ligne à haute tension.

« Nous sommes déçus », explique Geraldine Tallec, présidente de l’association des riverains, à propos des récentes condamnations de militants anti-THT par le tribunal de Coutances. « Mais on ne peut pas s’arrêter, nous sommes toujours en résistance », continue Gerard Lacroix.

Les forces de l’ordre (patrouilles de gendarmerie incessantes, survol d’hélicoptères) présentes autour de la propriété depuis plusieurs mois, ont laissé le pique-nique se dérouler dans le calme.

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Anti-THT.-Un-dernier-pique-nique-avant-la-rentree-_6346-2106995-fils-15_filDMA.Htm

Notre-Dame-de-Cenilly : le pique-nique est resté pacifiste chez les anti-THT

« Entrée privée interdite à la gendarmerie », le panneau fait mouche dans l’entrée de La Tullière, situé à 150 m d’un pylône. Gérard Lacroix, militant anti-THT et propriétaire des lieux, l’a installé il y a trois semaines :
« Depuis trois mois, les gendarmes rentraient dans le chemin de la maison, faisaient le tour et repartaient. Ils se justifiaient en disant que leur plan pour accéder aux pylônes était mauvais. Depuis je n’ai plus aucune visite », explique-t-il avec d’humour. Pour accentuer le cynisme, Gérard a également installé une pancarte fléchée :« Accès aux pylônes ».
Sa propriété était le lieu de rendez-vous d’une soixantaine de militants, samedi. Ils ont organisé un pique-nique pacifiste, sans confrontation, sans présence massive de forces de gendarmerie, où les militants des différentes associations ont pu discuter en cassant la croûte. L’occasion de revenir sur une semaine chargée.
« On est très déçu des décisions rendues cette semaine, explique étonnée Géraldine Tallec, présidente de l’Association des riverains à propos des deux militants condamnés à Coutances et à Laval. Mais on ne peut pas arrêter de se battre ». « Nous sommes toujours en résistance, on doit leur faire comprendre qu’on ne partage pas leurs manières non-démocratiques », continue Gérard.
Damien Sineux, médecin urgentiste et militant anti-THT, parle de « vraie résistance et de relance du problème »cette semaine. Les histoires d’atteintes à la propriété privée ont, pour lui, plus sensibilisé le public que les revendications écologiques.
La bataille n’est pas finie et les militants anti-THT n’ont pas dit leur dernier mot : « Ils ont fait de nous des révoltés, on est pourtant plus Gandhi que Malcom X ».

Claire PRUDHOMME
Ouest-France, le 26/08/2012

source:  http://percysoustension.pagesperso-orange.fr/epr_et_tht/archives/cenilly_02.html

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s