Arnie Gundersen, l’accident de Fukushima aurait pû être pire 30.08.2012

L’analyse par Fairewinds de la triple fusion des réacteurs à Fukushima Daiichi a déterminé que d’autres sites nucléaires Japonais étaient également en danger à cause de leurs systèmes de refroidissement qui ont été détruits par le même tsunami. Vidéo Publiée le  1 sept. 2012 par 

Dans ce film, Fairewinds fournit la preuve que les systèmes de refroidissement pour 24 des 37 générateurs diesel ont été mis hors d’usage par le tsunami, et que 14 réacteurs nucléaires supplémentaires ont été affectés.

Enfin, Fairewinds recommande également qu’un niveau huit soit ajouté aux critères de l’échelle internationale d’accidents nucléaires. L’ajout d’un niveau 8 refléterait le scénario d’un accident nucléaire sur un site multi-réacteurs ou sur plusieurs sites, ce qui modifie considérablement les facteurs de risques pour le public en général et les procédures d’évacuation d’urgence.

Vidéo originale, descriptif & transcription en Anglais :
http://fairewinds.com/content/it-could-have-been-worse

Traduction & sous-titrage par Kna60, avec l’autorisation de Fairewinds Energy Education.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s