Arnie Gundersen: L’impact de Fukushima sur les réacteurs Westinghouse-Toshiba AP1000

Par Arnie Gundersen, 10.11.11 . Fairewinds a été retenu par le groupe de supervision « AP1000 » pour évaluer la conception de ce modèle de centrale AP1000, concernant les défauts qui sont maintenant évidents à la suite de l’accident nucléaire de Fukushima. ( première publication 26 novembre 2011)

Le refus de la Commission de Régulation du Nucléaire [NRC] d’examiner en profondeur ces défauts n’est pas sans rappeler le refus de la Commission de l’Energie Atomique en 1972 d’examiner à fond les défauts innés du système de confinement Mark 1 de General Electric qui a échoué à Fukushima.

Le Groupe de supervision AP1000 demande que ces défauts de conception soient réglés avant la certification de la conception, de peur que l’histoire ne se répète.

N’oublions pas que AP1000 est un concurrent de l’EPR et de l’ATMEA, il est moins complexe et moins cher.

http://www.youtube.com/watch?v=jDIBuPrLV-0&feature=youtu.be

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s