Nucléaire et débat énergétique: Capitaine quel est le cap?

Capitaine quel est le cap?. André Jacques, 11 septembre 2012

 » Sarkozy avait la direction mais pas la méthode, Hollande sait faire mais n’a pas de cap « 

Dans un article du Monde du 9 septembre 2012, le philosophe et historien Marcel Gauchet décrypte pourquoi l’attentisme du Président est si mal perçu dans l’opinion et les médias. Selon Gauchet, François  Hollande serait  « victime du phénomène médiatique, » mais aussi d’ une incertitude sur la direction qu’il doit donner.

Gauchet continue en précisant que si la société  ne veut pas entrer dans la réflexion politique approfondie, elle  a « par contre une demande très forte de résultats immédiats. Dans le contexte actuel, c’est un défi formidable ». Le Président de la République doit donc orchestrer les discussions dont la « société a besoin pour retrouver le sentiment que la politique prend les vraies questions à bras-le-corps ».

En matière nucléaire, Hollande a cultivé le flou tout en roulant pour le lobby.

« Quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup » disait Martine Aubry pendant la compétition des primaires qui l’opposait à Hollande. Ce flou savamment dosé par Hollande était fondé en particulier sur la conviction non déclarée qu’aucun candidat anti nucléaire ne pourrait être élu Président de la République.

Dans ces conditions, la révolution écologique et énergétique attendra. On voit se développer un grand malentendu entre  la majorité gouvernementale et le peuple sur la question de l’écologie. Et le domaine est vaste: nucléaire,  sécurité alimentaire, pesticides, agriculture industrielle etc.

Le nucléaire français est fondé sur une doctrine militaire et civile élaborée dans les années 50.  Il dispose de grands moyens d’investissement et de recherche ( 50 % environ de la recherche publique). Quoi qu’en dise Sarkosy le nucléaire n’a jamais fait l’objet de débats sérieux  dans le cadre de choix ou d’alternatives énergétiques. Tout est bouclé;  le nucléaire avance et l’exemple nous est donné avec l’EPR devenu indiscutable malgré ses hasards techniques et ses coûts prohibitifs, la  THT Cotentin Maine qui défigure les paysages et ruine  les exploitations laitières, ASTRID ou réacteur nucléaire de 4 me dimension (sorte de nouveau phénix faisant suite à Superphenix qui a été abandonné), ITER qui doit donner accès à la fusion nucléaire. Tout est écrit même si un doute persiste sur les les 50% d’énergie nucléaire en 2025. Sont ils  basés sur la consommation de 2012 ou de 2025 qui est prévue en progression?. Un autre doute subsiste sur les 24 centrales à fermer et sur Fessenheim..

Les énergies alternatives  sont décrédibilisées d’avance y compris au moyen d’un lobbying quasi scientifique, de revirements dans le soutien public à la production d’énergies nouvelles, d’absence de financement structuré  dans la recherche. 

Pendant ce temps les opposants au nucléaire sont vigoureusement condamnés comme ce fut le cas après la bataille anti THT de Montabot ou à l’occasion de rassemblements anti THT . La proximité entre la société nucléaire et la société policière reste bien établie même sous Hollande et Valls.

Dans le domaine agricole la crise Doux illustre les limites du modèle productiviste. Par contre  les alternatives sont déclarées suspectes: Kokopelli perd la face sur le marché des graines au mépris  de la biodiversité,  le secteur de l’économie bio doit se justifier au regard de l’agriculture chimique, les abeilles sont en danger de disparition et les timides décisions du nouveau gouvernement sont prises à l’arraché…

La conférence environnementale est une occasion pour montrer à Hollande que le monde a changé et que nous devons tous  évoluer.

Tout l’enjeu de notre époque est de savoir si nous allons ou non tourner le dos au vieux monde productiviste jusqu’à la mort du dernier de ses esclaves. Pourtant la crise actuelle nous montre qu’un nouveau monde est possible, qui intègre les questions énergétiques et environnementales, les relations économiques, les  communications etc. Dans son ouvrage « la troisième révolution industrielle », Jeremy Rifkin brillant essayiste américain dresse la vison du monde nouveau fondé sur les énergies renouvelables, les bâtiments jouant le rôles de centrales énergétiques positives, le stockage de l’hydrogène, les réseaux intelligents en énergie comme en communication, 

C’est un enjeu systémique mondial et local pour reprendre l’approche d’Edgard Morin.

L’indispensable éthique de conviction

Hollande a réussi à se faire élire sur la promesse d’une société plus juste et plus respectueuse des citoyens et de la démocratie. Le premiers pas de son gouvernement ne sont pas à la hauteur des promesses ou plus exactement de ce que chacun avait compris du changement promis. L’état de grace étant passé on attend dans tous les domaines les signes d’une politique assise sur la conviction du Capitaine.

C’est ce moment que nous vivons; il faudra dissiper les malentendus mais aussi désigner le cap, écouter et motiver.

Avec la crise, nous sommes entrés dans un nouveau paradygme, les repères sont brouillés. La crise énergétique et la crise économique et sociale vont de pair. On ne peut traiter l’une sans l’autre.

L’annonce des changements de mode de vie en lien avec la finitude de nos ressources naturelles procède de ce même cap nécessaire pour garantir la qualité de vie sur notre petite planète.

Sur le nucléaire Hollande doit sortir du flou: soit le nucléaire n’est pas dangereux et alors Hollande doit énoncer le plan de route ci dessus. Soit le nucléaire est dangereux notamment depuis Fukushima et dans ce cas il faut arrêter les centrales et vite!,  au risque d’un nouvel accident en France.

Tout moyen terme n’est que l’acceptation du risque et depuis Tchernobyl et Fukushima, « on ne peut laisser des enfants jouer avec des allumettes ». Ce n’est pas un caprice de « bobo » mais une évidence.

En République, c’est le devoir d’un Chef d’Etat que de  protéger les citoyens. Un bon roi n’en ferai pas moins pour ses sujets.

Si le rôle du Capitaine est d’annoncer les tumultes du monde et de de l’économie, il est aussi d’annoncer et d’énoncer  les changements écologiques indispensables. La mutation de notre système énergétique va avec car s’il s’agit d’en finir avec le nucléaire,  il s’agit avant tout de protéger l’espèce humaine. 

C’est ce cap qui sera probablement difficile à Hollande d’ annoncer au peuple endormi dans une économie productiviste sans lendemain, tout en le rassurant sur les alternatives à construire ensemble. L’Europe recèle effectivement de nombreuses expériences réussies qui peuvent servir de points d’appui dans le monde latéral et coopératif à construire.

Faute de pouvoir engager tout le monde dans une « réflexion politique approfondie » selon l’expression de Gauchet, le pouvoir doit s’engager dans la pédagogie de l’action en mobilisant tous les moyens et capacités des individus pour la transition écologique et sociale.

Encore faut il en avoir la conviction.

http://abonnes.lemonde.fr/politique/article/2012/09/08/marcel-gauchet-hollande-sait-faire-mais-n-a-pas-de-cap_1757431_823448.html

https://leblogdejeudi.wordpress.com/2011/12/31/jeremy-rifkin-le-nucleaire-est-mort/

https://leblogdejeudi.wordpress.com/2012/07/03/jeremy-rifkin-la-troisieme-revolution-industrielle/

https://leblogdejeudi.wordpress.com/2012/02/10/pourquoi-on-peut-aimer-le-dernier-rifkin/

https://leblogdejeudi.wordpress.com/2011/11/20/jeremy-rifkin-une-empathie-nouvelle-gagne-lhumanite/

https://leblogdejeudi.wordpress.com/2012/01/09/jeremy-rifkin-partageons-lenergie-comme-linformation/

http://abonnes.lemonde.fr/planete/article/2012/09/11/francois-hollande-doit-siffler-la-fin-de-la-recre_1758498_3244.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s