Palmarès de l’écologie 2012 : la Gironde lauréate!

Découvrez en exclusivité les premiers résultats de notre 6e Palmarès de la volonté écologique des départements français, en attendant de retrouver le dossier complet dans l’édition du 4 octobre de La Vie. Olivier Nouaillas – publié le 02/10/2012

Rive gauche, les façades de Bordeaux classées Patrimoine mondial de l'Unesco, et rive droite, les bords de la Garonne classés Natura 2000... © Frédéric Desmesure / Signatures pour  La Vie

Rive gauche, les façades de Bordeaux classées Patrimoine mondial de l’Unesco, et rive droite, les bords de la Garonne classés Natura 2000… © Frédéric Desmesure / Signatures pour La Vie

 

Pour la première fois, un département relativement urbanisé, la Gironde, est en tête de notre palmarès de la volonté écologique. Tel est l’enseignement principal de cette 6e édition. En effet, jusqu’à présent, c’étaient des département ruraux, plutôt du Sud, qui accédaient aux plus hautes marches du podium comme l’Ariège en 2011, l’Aveyron en 2010, l’Ardèche en 2009 ou encore les Alpes de Haute-Provence en 2008.

Au fil des 18 pages du numéro spécial de La Vie du 4 octobre, vous découvrirez l’ensemble des lauréats 2012 de cette « France verte » – déclinée selon nos sept critères (gestion des déchet, application de l’agenda 21, agriculture bio, qualité de l’air, qualité de l’eau, énergies renouvelables, biodiversité) – et dont vous pouvez découvrir la carte aujourd’hui, toujours en exclusivité sur lavie.fr.

La France verte se trouve surtout dans le Sud-Ouest

Ce palmarès continue de montrer, d’année en année, une France globalement plus « verte », en dessous de la diagonale qui irait du grand Ouest jusqu’au Sud en passant le Massif Central. Et ceci alors que pour sa sixième édition, nous continuons à améliorer l’ensemble des critères servant au calcul de notre indice de « la volonté écologique ». En effet, nous avons d’abord actualisés les cinq critères (traitement des déchets, conversion à l’agriculture biologique, développement des énergies renouvelables, amélioration de la qualité de l’air, préservation de la qualité de l’eau) que nous avions retenu dès notre premier palmarès en 2007. Ainsi que celui introduit pour la première fois en 2011, celui du respects des engagements de l’agenda 21, ceci pour tenir compte des efforts environnementaux des départements plus urbanisés ou industrialisés.

Protection de la biodiversité, nouveau critère retenu pour l’édition 2012

Mais nous y ajoutons, cette année, un 7e critère, qui nous avait été réclamé à juste titre par de nombreux lecteurs, celui de la protection de la biodiversité. Notamment en nous basant sur la superficie d’espaces protégés dans chaque département, ainsi que sur des comptages d’espèces (oiseaux, papillons) réalisés sous l’égide du Muséum d’ Histoire Naturelle.

Cette amélioration des critères – peut-être un peu plus sévère que dans le passé, ce qui explique une baisse de la moyenne générale – explique que la Gironde, qui était déjà troisième l’année dernière – monte en 2012 sur la plus haute marche.

Pour aller plus loin

> Les 7 critères que nous avons retenu
> « J’ai dormi dans une yourte », ou les dessous du reportage en Gironde illustrant le palmarès écologie 2012. Un récit d’Olivier Nouaillas à lire sur son blog « Planète Verte« 
> Retrouvez le palmarès de l’édition 2011, et celui de 2010

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s