Souffrance croissante au travail à l’usine Areva de la Hague selon la CFDT

Les salariés de l’usine Areva de Beaumont-Hague (Manche) connaissent une souffrance au travail croissante et une dégradation de leur santé mentale, a affirmé mercredi à l’AFP Thierry Mouchel, secrétaire CFDT du CHSCT (comité hygiène et sécurité) du site. (©AFP / 26 septembre 2012 18h53) 

L’usine, où travaillent 5.000 personnes dont 3.000 sont employées directement par Areva, et qui concentre la plus grande quantité de matière radioactive en Europe, continue à connaître un nombre de suicides de salariés, chez eux, supérieurs à la moyenne, a-t-il affirmé.

Selon lui, deux salariés d’Areva se sont suicidés en 2012 et deux autres ont tenté de le faire; un salarié d’un sous-traitant a mis fin à ses jours, tous à leur domicile. En 2011, il y a eu a priori sept suicides, en 2010 quatre, et en 2009 trois, selon la CFDT.

Les syndicats avaient tiré la sonnette d’alarme début 2011 sur la question de ces suicides dont les raisons – personnelles ou professionnelles -, restent floues. La question avait été évoquée en juin 2011 devant la cour d’appel de Caen qui avait partiellement validé une demande d’expertise du CHSCT.

M. Mouchel était interrogé en marge d’une réunion de commission locale d’information du site (qui regroupe direction, syndicats, associations et élus locaux). 

Au cours de cette réunion, le CHSCT a souligné que le rapport du secteur santé au travail 2011 et les différents rapports d’expertise réalisés montrent une dégradation de la santé mentale des salariés et une souffrance au travail croissante.

Interrogée par l’AFP, M. Mouchel a estimé que 2012 allait être un copié-collé de 2011. 

Cette dégradation est attribuée par les syndicats à de fréquentes restructurations opérées dans les services.

Elle n’a pas d’impact direct sur la sûreté du site. Mais il est évident que quelqu’un qui est mal dans sa tête ne peut pas avoir la même vigilance que les autres, selon la CFDT.

Interrogée par l’AFP, la direction de l’usine a affirmé que les salariés étaient au coeur de (ses) priorités et que des structures et équipes médicales étaient prévues pour prendre soin de ceux qui ont des difficultés. 

En cas de drame, on ne fait aucun commentaires sur la vie privée, a déclaré Catherine Argant, directrice de la communication du site, refusant de commenter les chiffres de la CFDT.

Selon l’Insee, la Manche est le troisième département le plus touché par les suicides avec 29,1 pour 100.000 habitants contre 16,3 en France en 2009. 

AREVA

(©AFP / 26 septembre 2012 18h53) 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s