alerte new jersey: une centrale nucléaire en niveau 2

Ouragan Sandy : La plus vieille centrale nucléaire en alerte. Le 30/10/2012 à 06:42 par Robertlemiro

L’ouragan Sandy continue ses ravages et cette fois dans le New-Jersey où l’état d’alerte vient d’être décrété pour la plus vieille centrale nucléaire américaine !

Un état d’alerte de niveau 2 (sur 4) suite à l’inondation que subit actuellement la centrale d’Oyster Creek à 130km de New-York. Si l’eau continue à monter, cela pourrait entraîner un dysfonctionnement du système de pompe de la centrale.

Un ouragan, une inondation, la plus vieille centrale nuclaire des US. Faut avouer que là, ce n’est vraiment pas un scénario très rassurant. Espérons que Sandy se calmera avant qu’il n’y ait le moindre problème sur Oyster Creek !
,,,,,,,,

Aucune centrale nucléaire arrêtée. Aucune centrale du nord-est des Etats-Unis n’a été obligée de cesser ses opérations en raison du cyclone Sandy mais un réacteur était néanmoins en alerte en raison de la montée des eaux, a indiqué l’Agence américaine de sûreté nucléaire. Dans le New Jersey, l’un des Etats les plus durement touchés par le cyclone, une alerte a été déclarée en début de soirée dans le réacteur Oyster Creek en raison « d’un niveau d’eau excessif », est-il indiqué. Le réacteur en question n’était pas en service au moment de l’alerte, en raison d’une coupure programmée sans lien avec le cyclone Sandy. L’alerte, « de niveau deux sur une échelle d’actions qui en compte quatre », a été précédée par un « évènement inhabituel » quand le niveau de l’eau a atteint un premier niveau de surveillance. »Le niveau de l’eau a monté dans la structure hydraulique en raison de la marée montante, de la direction des vents et de l’arrivée de la tempête. Le niveau de l’eau devrait commencer à baisser dans les prochaines heures », est-il expliqué dans le communiqué. Deux réacteurs nucléaires produisant près de 50% de l’électricité de l’Etat de New Jersey (est des Etats-Unis) avaient été menacés de fermeture un peu plus tôt en raison des vents violents de l’ouragan Sandy, et de la montée des eaux.
……….
Le groupe américain Exelon a mis en alerte sa centrale nucléaire d’Oyster Creek (photo) dans le New Jersey à cause de la montée des eaux, selon la Commission de la Réglementation Nucléaire américaine.

La dite Commission a prévenu les autres exploitants de centrales nucléaires que la montée des eaux pourrait les amener à arrêter d’autres centrales et à utiliser les installations d’incendie pour continuer à refroidir leurs piscines de stockage des combustibles usagés.

La crainte est de voir les débris charriés par les eaux obstruer ou endommager les installations normales de refroidissement.

L’alerte (au niveau 2 de l’échelle de la Commission) a été déclenchée à Oyster Creek après que le niveau de l’eau s’est élevé de quelque deux mètres, ce qui pourrait avoir des conséquences sur les pompes qui font circuler l’eau dans la centrale.

Les risques d’accident sont cependant jugés faibles, vu que la centrale est actuellement à l’arrêt pour remplacement de son cœur. Mais cela pourrait changer si l’eau montait encore de 30cm, car la pompe qui sert à refroidir les piscines de stockage des combustibles usagés pourrait se retrouver noyée – donc arrêtée.

Si cela arrivait, le porte-parole de la Commission a précisé qu’Exelon pourrait encore utiliser un refroidissement de secours grâce aux installations anti-incendie.

Si le refroidissement de la piscine venait à être totalement interrompu, l’eau s’y mettrait à bouillir au bout de 25h. Et si l’eau s’évaporait, elle emporterait avec elle des produits contaminants, avant de découvrir les barreaux de combustible irradiés, ce qui pourrait déboucher, dans le pire des cas, sur un accident nucléaire grave avec épandage de matériaux hautement radioactifs.

La Commission table sur le fait que le niveau des eaux devrait commencer à baisser dans les heures à venir, avec la marée descendante.

Au cours des quatre dernières années, il y a déjà eu des dizaines de mises en alerte semblables. Elles signifient qu’il existe « un risque de dégradation substantielle du niveau de sécurité » d’un réacteur.

La sécurité de la piscine de stockage d’Oyster Creek a souvent été mise sur la sellette depuis l’accident de Fukushima en mars 2011.

Quelles que soient les suites de l’alerte en cours, elle met en exergue l’insuffisance des systèmes de sécurité face aux événements climatiques exceptionnels.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s