Du nucléaire partout en Afrique ? en veux-tu ? en voilà !!

Le Kenya avance vers le nucléaire. Kenya – Afrique du sud- Algérie – Nigéria- Egypte- Maroc – Angola – Namibie- Sénégal sont promis à un avenir irradieux.… L’accident de la centrale de Fukujima ne fait pas reculer le Kenya dans son désir de passer au nucléaire. Le Comité de gestion du projet d’électricité nucléaire (NEPC) du Kenya vient de retenir deux sites qui pourraient accueillir lesd eux premières centrales. Malango actualités 14 Novembre 2012

Vendre des centrales nucléaire en Afrique ou l’art de vendre des frigidaires aux esquimaux….. Il est toujours vrai qu’on ne se souvient des pays oubliés que pour les exploiter!

Le Volcan Navbiotum, situé sur la rive sud du lac Turkana au Kenya et à l’extrémité du Great Rift Valley d’Afrique de l’Est. La vallée est une région volcanique réputée active.
© french.china.org.cn

 Deux zones ont donc été retenues pour accueillir éventuellement les deux premières centrales kenyanes. Elles se situent toutes deux à proximité d’importantes masses d’eau, l’une dans la région du lac Turkana, la seconde près du Lac Victoria et toutes deux hors de tout risque sismique ou volcanique. «Nous ne pouvons pas dire avec certitude que ce sont les lieux définitifs, avant que nous obtenions les résultats de l’étude scientifique, mais pour l’instant ils sont les candidats les plus probables pour débuter le programme», a déclaré Ochillo Ayacko, directeur exécutif NEPC.«Nous n’allons pas tous arrêter de conduire une voiture juste parce qu’il y a eu un accident. Le programme d’énergie nucléaire est faisable et sans risques» a rétorqué Mohamed Mohamud, le numéro 2 du Ministère de l’Energie à ceux qui lui oppose les accidents dans les centrales nucléaire, celle de Fukujima notamment.

Mohamed Mohamud affirme que le passage au nucléaire permettra de réduire le coût de l’électricité tout en couvrant 19% des besoins du pays en énergie électrique.

Le dossier nucléaire avance donc rapidement au Kenya puisque ce n’est qu’en avril 2010 que cette éventualité acommencé à être discutée. L’AIEA avait donné son feu vert moins d’un an auparavant. Le directeur général de l’AIEA, Mohammed El Baradei, avait déclaré à l’époque que «le Kenya pourrait avoir d’autres sources d’énergie, mais pour obtenir une industrialisation plus rapide, il y a lieu de développer l’énergie nucléaire ».

Si le projet abouti, le Kenya serait le troisième pays africain avec l’Afrique du Sud et l’Algérie à entrer dans le cercle des pays utilisateurs du nucléaire. D’autres devraient leur emboîter le pas, comme le Nigeria où le projet est bien avancé. L’Egypte veut construire d’ici 2020 au moins une centrale nucléaire de 1000 mégawatts, le Maroc s’est équipé d’un réacteur nucléaire pour préparer la phase de la centrale nucléaire ; l’Angola, le Nigeria, et même la Namibie et le Sénégal qui ne sont pas au même niveau de PIB ont également des projets dans ce sens.

http://www.malango-actualite.fr/article/kenya-le_kenya_avance_vers_le_nucleaire-9174.htm

Voir aussi:

http://www.areva.com/FR/groupe-596/afrique-et-moyenorient-des-marches-prometteurs.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s