Notre-Dame-des-Landes: Manifestation de réoccupation le 17 novembre, Mélenchon et Placé attendus, 30 000 soutiens, 10 000 personnes espérées.

Manifestation de réoccupation de la ZAD le 17 novembre.

Elle partira de Notre-Dame-des-Landes à 11h

PNG - 407.1 ko

 

Pour toutes les infos sur cette manif : voir ici

Destination secrète

Une marche va être organisée à partir de la commune de Notre-Dame-des-Landes. La destination finale de la marche reste « secrète ».

Figure des opposants historiques, Dominique Fresneau indique qu’il espère une affluence comptant « un nombre à quatre zéros ».

 

Près de 30 000 soutiens à ceux de Notre Dame des Landes

 
Pascal Durand. Une affiche. Jean-Luc Mélenchon. Collectif de solidarité Rouen. NeoResistant. Stéphane Hessel. Emmanuelle Cosse. Comité de soutien Ariège. Comité citoyen NDDL Côtes d’Armor. Vigies citoyennes. Une femme, mère et citoyenne. Le Crestois déchaîné. La Parisienne libérée. Des manifestants devant le siège du PS. Minga. Jean-Luc Mélenchon. Utopia. Mille bâbords. La base d’EELV. Noël Mamère. Quelques opposants à Center Parcs. EELV Paris. Cécile Duflot. Amis de la Terre. Greenpeace. Confédération paysanne, Civam, GAB, Terroirs 44, Accueil paysan. EELV Bretagne. Alter Ekolo, Alternative Libertaire, ATTAC, Fédération Anarchiste, Fédération pour une Alternative Sociale et Écologiste, Gauche Anticapitaliste, Ile-de-France Décroissance, Initiative Pour un Autre Monde (IPAM), Les Alternatifs, Les Amis de la Confédération Paysanne, Mouvement des objecteurs de Croissance, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti de Gauche, Parti Pour La Décroissance, Relocalisons, Union Syndicale Solidaires. Greenpeace, Attac, Agir pour l’environnement, Confédération paysanne, Droit au logement, Réseau Action Climat, Amis de la Terre, Générations futures, Solidaires. Parti de gauche. Collectif IDF de lutte contre l’aéroport Notre-Dame des Landes. Via Campesina. Collectif des Irradiés. Deux jeunes paysans. Cap 21. Bretagne-Vivante, FNE Pays de la Loire, LPO 44, SOS Loire-Vivante. Attac France. Collectif havrais d’objecteurs de croissance. Jean-Luc Bennahmias et Patricia Gallerneau (Modem). Nature et Progrès. Parti de gauche. Action des citoyens pour le désarmement nucléaire.

Melenchon et Placé attendus à Notre Dame des Landes

Le chef du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon, pourrait être samedi 17 novembre à Notre-Dame-des-Landes. C’est ce qu’annonce sur Twitter le Parti de gauche de Loire-Atlantique. L’ex-candidat du Front de gauche à la présidentielle se joindrait à la« grande manifestation de réoccupation » prévue par les opposants au projet d’aéroport porté, notamment, par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Ouest France Politiquevendredi 09 novembre 2012

Et si la catastrophe de Fukushima n’avait rien changé ?

MARDI 16 OCTOBRE 2012, Dominique Leglu, physicienne, directrice de la rédaction de Sciences et Avenir,  Monique Senè, physicienne et Marie Linton, correspondante à Tokyo de Sciences et Avenir sont nos invitées pour tenter de répondre à la question : « Et si la catastrophe de Fukushima n’avait rien changé ? », Par Jean-Yves Casgha
RFI:

Le 11 mars 2011, au Japon, un séisme extrêmement violent, suivi d’un tsunami, provoquait une catastrophe majeure sur un site nucléaire, mettant en évidence un certain nombre de défaillances techniques et d’erreurs humaines. En l’occurrence, le plus grave fut certainement l’arrêt des systèmes de refroidissement de secours des réacteurs nucléaires ainsi que ceux des piscines de désactivation des combustibles irradiés : résultat, des fusions partielles de coeur dans trois réacteurs, puis d’importants rejets radioactifs qui ont fait classer cet accident, après un certain nombre d’atermoiements, au niveau 7 (le plus élevé) de l’échelle internationale des évènements nucléaires.

On sait qu’il faudra au moins 40 ans pour démanteler la centrale, 40 ans et des milliards de dollars.
Où en sommes-nous 18 mois plus tard? Qu’avons-nous appris sinon que nos robots de décontamination étaient en panne ? Y a-t-il réellement à 30 m du sol une piscine remplie de barres radioactives qui menace de s’effondrer au moindre soubresaut sismique ? Que se passe-t-il réellement sur place ? A-t-on diminué la consommation électrique ? Que pense la population du nucléaire ? Peut-on déjà en tirer des enseignements ?

Pour tenter de répondre à ces questions, nous recevons Dominique Leglu, physicienne, directrice de la rédaction de Sciences et Avenir, Monique Senè, physicienne et Marie Linton, correspondante à Tokyo de Sciences et Avenir.

Mardi 9 octobre 2012, à 10 h, tribunal de Cherbourg, procès des inculpés de Valognes

Trois militants ont été inculpés suite aux évènements perturbant le passage d’un train CASTOR (transport de déchets nucléaires hautement radioactifs) en provenance de l’usine de la Hague et à destination du site de stockage de déchets de Gorleben, en Allemagne. Ils sont convoqués le 9 octobre 2012 à 10 heures au tribunal de Cherbourg pour les chefs d’inculpation suivants :

  • Complicité de destruction de biens d’autrui par l’effet d’un moyen dangereux pour les personnes.
  • Incitations directes ayant provoqué un attroupement de plusieurs centaines de personnes dont certaines étaient armées.
  • Organisation d’une manifestation sur la voie publique ayant été interdite.

En réalité le pouvoir a choisi de poursuivre ceux qui se sont exprimés devant la Presse en les faisant passer pour des organisateurs et donc les responsables.

Dans cette histoire,  la SNCF veut se voir rembourser 163 000 euros de dégâts sur une ligne. L’État français – producteur et exportateur d’énergie nucléaire à l’échelle mondiale – voudrait retrouver le calme et la soumission qui accompagnent d’ordinaire son florissant commerce notamment dans le Cotentin qui est une des régions les plus nucléarisées du monde, 

L’enjeu de l’audience du 9 octobre à Cherbourg est important: l’Etat sous Hollande et Valls veut faire taire toute opposition antinucléaire et anti THT dans la Fukushimanche .

Les récents jugements de Coutances et de Laval montrent une Justice aux ordres et inflexible:

  • A Coutances  un « déboulonneur symbolique » de plylone,  responsable d’une organisation paysanne a pris des peines d’amendes et autres .
  • A Coutances un étudiant a pris 3 mois fermes suite à la Bataille de Montabot sans que les faits ne soient prouvés à son encontre.
  • A  Laval un jeune a pris 300 euros d’amende avec sursis alors qu’il manifestait sa simple volonté de ne pas vouloir quitter le terrain privé où il était invité ! La salle a exprimé sa totale réprobation suite à cette condamnation.

Pour couronner le tout, le Préfet de la Manche vient de demander au TGI de Coutances de se déclarer incompétent ( au profit de la Justice administrative ) dans une affaire opposant RTE et une propriétaire qui refuse l’installation de pylônes sur son terrain?

L’idée est d’anéantir toute volonté de contentieux des propriétaires et militants  contre RTE afin que rien ne s’oppose à la réalisation de la THT.

Sous le régime de Hollande et de Valls nous entrons peu à peu dans une république bananière où  Fukushimanche est une province administrée en direct par l’Etat, EDF, RTE et AREVA.

Dans ce contexte inadmissible et anti démocratique, Jeudi sera présent mardi matin à Cherbourg pour soutenir pacifiquement les 3 inculpés.

Il invite ceux qui se reconnaissent dans les valeurs de la République à le rejoindre.

http://www.acdn.net/spip/breve.php3?id_breve=1241&lang=fr

——————————————————————————————————–

Fukushimanche

c’est le doux pays du ministre des affaires européennes, député AREVA indéfectible, défenseur du lobby nucléaire dans le Cotentin.

Le Cotentin est une des régions les plus nucléarisées du monde : à La Hague, une usine de retraitement des catastrophes quotidiennes qui stocke le combustible d’une soixantaine de réacteurs ; à Flamanville, un EPR, étendard mondial et déjà mité des centrales nucléaires françaises ; à Cherbourg, un arsenal militaire consacré à la terreur atomique mondiale ; à Digulleville, un centre de stockage de déchets radioactifs qui contaminent la nappe phréatique ; partout autour, ces territoires quadrillés, assujettis et balafrés par ces lignes « très haute tension » (THT) destinées à alimenter le marché concurrentiel et international de l’énergie.

Si le Cotentin a accueilli Bernard Cazeneuve pour lui offrir Cherbourg, sa communauté urbaine et sa circonscription PS, elle a confié son destin à un nucléocrate indéfectible  C’est lui qu’AREVA appela en pleine discussion entre les Verts et le PS sur la question de l’EPR et du MOX.

En quelques mois, le nouveau gouvernement socialiste aura nommé Cazeneuve ministre, relancé la recherche sur le surgénérateur Astrid de quatrième génération, acté le maintien du parc nucléaire actuel, annoncé l’ouverture de la plus grande mine d’uranium du monde à Imouraren au Niger, validé le développement de l’EPR en France et à l’international, poursuivi la construction de la ligne THT Cotentin-Maine, etc.

On ne pouvait sacrifier Fukushimanche sur l’autel de l’écologie….

Nucléaire: « TERRE À TERRE » émission radiophonique sur France Culture

Animée par Ruth Stégassy (de 7h à 8h), cette émission va traiter du nucléaire en 3 émissions : 

– samedi 6 octobre : Exploitation de la mine d’uranium de Faléa au Mali, avec Many Camara,
– samedi 13 octobre : Tour de France des installations nucléaires, avec André Paris, 
– samedi 20 octobre : autour du livre « Oublier Fukushima » et avec également Wataru Iwata, du CRMS, au sujet des mesures de radioactivité effectuées au Japon.

http://www.franceculture.fr/emission-terre-a-terre

Manifestation anti-THT à Avranches samedi 29 septembre

Une marche était organisée à l’appel de l’association écologiste «Changeons d’Ere Sud Manche». La manifestation a rassemblée au total environ 200 personnes.

Dans le cortège, étaient présents les écologistes Didier Anger, membre du CRILAN, et François Dufour vice-président du conseiller régional, mais aussi Gervais Marie-Doutressoulle, l’avocat de la cause anti-THT (photo à droite avec Corinne Harel, présidente du collectif les Plaignants de la THT).

Rassemblée place Carnot, la manifestation s’est transportée dans le centre-ville et sur le marché hebdomadaire avec la place de la mairie pour destination.

Devant l’Hôtel de Ville, deux prises de paroles ont été faites. La première par Serge Provost, vice-président national de l’association «animaux sous tension» (photo à droite), qui a soulevé la problématique sur la santé des personnes et des animaux des champs électomagnétiques des lignes THT. Ensuite c’est « Gérard Bonny », un des trois inculpés après les incidents du train CASTOR à Valognes en novembre 2011 qui est intervenu. Il a rappelé les faits et appelé à les soutenir à leur procès fixé à Cherbourg mardi 9 octobre 2012 (10h00) (3).

actualités anti THT dans les semaines à venir:

Saint-Sébastien-de-Raids (50), lundi 1er octobre 2012, journée anti-nucléaire et anti-THT avec le déplacement de Pascal Durand, secrétaire Nationale d’EE-LV, et de Vincent Placé, sénateur et président du groupe écologiste

Laval (53), samedi 13 octobre 2012, manifestation anti-THT à 14h00 place de la Mairie (4)

renvois :

http://www.cotentin-maine.com
dossier THT par F3 Basse-Normandie : basse-normandie.france3.fr/lignes-tht
valognesstopcastor.noblogs.org
http://www.sortirdunucleaire.org

Source:

http://avranchesinfos.canalblog.com/archives/2012/09/29/25212429.html

Paris 13 octobre: Solidarité avec la révolution des Hortensias au Japon

Non au redémarrage du nucléaire au Japon – Arrêt Immédiat partout ailleurs  !

En solidarité avec ceux qui au Japon se révoltent contre le redémarrage des réacteurs et prévoient un week-end de mobilisation les 13 et 14 octobre, pour tous ceux qui résistent à l’ordre nucléaire et demandent l’arrêt immédiat, inconditionnel et définitif de cette industrie :

Rassemblement le samedi 13 octobre 2012 à 15h,

devant l’ambassade du Japon,

7 avenue Hoche, 75008 Paris

Au mépris des conséquences dramatiques et permanentes de la catastrophe de Fukushima toujours en cours, le gouvernement japonais persiste à promouvoir un mix énergétique incluant le nucléaire au moins jusqu’en 2030, et a donné son accord pour le redémarrage de deux réacteurs de la centrale de Ohi.

 

Depuis des mois, toutes les semaines, les Japonais se mobilisent. Le mouvement, maintenant connu sous le nom de Révolution des Hortensias, s’intensifie et ce 29 juillet 2012 c’est environ 200.000 personnes qui se sont rassemblées à Tokyo pour s’insurger contre cette décision et demander l’arrêt définitif du nucléaire.

 

Vivre avec un dosimètre autour du cou, soupçonner la nourriture et finalement se résoudre à l’ingérer quand même, ne pas boire l’eau du robinet sans peur, éviter de circuler sous la pluie porteuse de particules radioactives, ne plus pouvoir emmener les enfants jouer dehors, tout cela est insupportable, inacceptable.

 

Au Japon, comme en ex-URSS, et dans toutes les zones contaminées, le plus banal des actes quotidiens devrait dorénavant et pour toujours être soumis au contrôle de la radioactivité, ou pire, sera laissé à l’auto-contrôle permanent qui transfère la responsabilité des conséquences du crime à celui qui n’a d’autre choix que de les subir.

 

Pour les Japonais qui se révoltent contre le nucléaire et pour nous tous qui refusons d’être les victimes de la prochaine catastrophe,  le mot « vie » a encore un sens.

NI SILENCE, NI OUBLI, NI RESIGNATION !

Soyons nombreux : des bougies, des percussions, des hortensias… pas de logos…

*

http://erreurhumaine.wordpress.com  –   solidaritefukushimaparis@yahoo.fr

 

https://www.facebook.com/humaine.erreur

* Nous sommes des individus indépendants qui souhaitons agir en solidarité avec les antinucléaires japonais et en écho à leurs 
actions. 
Notre premier rassemblement, le 10 mars 2012 à Paris, répondait à 
l’appel du groupe japonais Frying Dutchman « Human Error : One 
Milllion Person Parade » http://fryingdutchman.jp/eng.php

Rennes 30 septembre: conférence de Jeremy Rifkin au Liberté

Viva-Cités invite Jeremy Rifkin, économiste et prospectiviste américain, pour une conférence.

Dimanche 30 septembre 2012, à 18 h, au Liberté (dans l’espace Paroles), Jeremy Rifkin partagera sa réflexion autour du thème de son dernier ouvrage, « La troisième révolution industrielle » (éditions Les Liens qui Libèrent), et présentera son programme pour une transition économique, écologique et humaniste.

A l’issue de la conférence, Jeremy Rifkin dédicacera son livre, en vente sur place.
La conférence est gratuite mais seuls les auditeurs munis d’un billet d’entrée pourront y accéder.

Les réservations exclusivement à la billetterie du Liberté : du mardi au samedi de 12 h à 19 h, esplanade Général de Gaulle.

Ci dessous une sélection d’articles sur Jeremy Rifkin avec leblogdejeudi

https://leblogdejeudi.wordpress.com/page/2/?s=rifkin&submit=Recherche

CRILAN: Après les annonces de F. Hollande lors de la conférence environnementale, la lutte continue…

COMMUNIQUÉ du 15 septembre 2012

Dans son discours d’ouverture de la conférence gouvernementale, F. HOLLANDE n’a en fait avancé rien de nouveau en ce qui concerne le Cotentin nucléaire.

Continuent :

  • L’extraction du plutonium par AREVA NC à la Hague, l’entreposage de l’équivalent de plus d’une centaine de cœurs de réacteurs dans les piscines de l’usine, couvertes comme de simples hangars, vulnérables aux accidents comme aux attentats, le stockage de déchets, vitrifiés ou non.
  • La construction du réacteur prototype EPR, prévu pour durer 60 ans, malgré malfaçons, surcoûts et retard de quatre ans au moins, piètre vitrine commerciale de moins en moins crédible à l’international. L’arrêt des vieux réacteurs de Fessenhem, annoncé pour fin 2016, au moment de la mise en marche prévue  pour l’EPR, ne signifie nullement une sortie du nucléaire même programmée et lointaine…Elle ne mène même pas sur le chemin de la réduction annoncée de 75 à 50% de la part du nucléaire dans la production française d’électricité dans les 15 ans à venir. Certains écologistes, associatifs comme politiques, se sont félicités de cette décision refusant de voir ces évidences et l’envers du décor, laissant accréditer l’idée que leurs dirigeants semblent plus soucieux de leur avenir institutionnel  que de leurs convictions d’origine ou de celles de leurs sympathisants.
  • La construction des couloirs de lignes Cotentin Maine vers les Pays de Loire du Premier Ministre, même si la justice vient de donner gain de cause à des agriculteurs de Montabot, victimes de voie de fait de la part de RTE, même si des militants locaux, socialistes, écologistes, et anti-THT revendiquent toujours une étude épidémiologique quant aux effets électromagnétiques de lignes 400 000 volts.

Dans la Manche nucléarisée, pour le nouveau gouvernement, le changement, ce n’est pas pour maintenant ! S’y perpétue le développement d’un modèle énergétique à hauts risques environnementaux et sanitaires, centralisateur, autoritaire, brutal, que les événements du Chefresne et de Montabot ont malheureusement parfaitement illustré.
Il nous contraint, plus que jamais depuis la catastrophe de Fukushima, toujours en cours, aux actions continuelles de harcèlement et/ou de masse.

C’est pourquoi le CRILAN appelle à la manifestation de

LAVAL, le 13 OCTOBRE, à partir de 14 heures.

Un car est prévu au départ de CHERBOURG, à 10 heures, parking Sernam derrière la gare SNCF. S’inscrire en prenant contact au 02 33 52 45 59.

Didier ANGER  pour le CRILAN
C.R.I.L.A.N
Association loi 1901, agréée au titre de l’article L.141-1 du code de l’Environnement.
Siège social : 10 route d’Etang Val, 50340-Les Pieux-
Tél : 02 33 52 45 59– Fax : 02 33 52 53 26  –www.crilan.fr.
Siret n° 442 001 285 00018, Ass.N° W5000033 ,Code NAF 9499Z

Changeons d’ère, sortons du nucléaire! journée nationale d’action LAVAL samedi 13 octobre 2012

Réservez la date du Samedi 13 octobre dès aujourd’hui !

Avec ses 58 réacteurs en activité, l’industrie nucléaire hexagonale fait peser sur les Français et sur l’Europe entière le risque d’un nouveau Tchernobyl ou d’un nouveau Fukushima. Le nucléaire est une impasse écologique et un boulet économique ; c’est aussi un obstacle aux vraies solutions contre la menace climatique. Sortir du nucléaire, on sait faire, et de nombreux pays européens s’en passent déjà ou arrêtent progressivement leurs réacteurs.

Mais le président Hollande et son nouveau gouvernement restent à la botte du lobby nucléaire et entendent bien en protéger les intérêts. Ne les laissons pas faire !

Refusons la construction du réacteur EPR de Flamanville et de sa ligne THT.Exigeons l’arrêt immédiat des nombreux réacteurs qui ont dépassé 30 ans de fonctionnement, durée pour laquelle ils ont été conçus.Soutenons la Révolution des Hortensias des japonais qui, plus que jamais, se mobilisent.

Ensemble, agissons pour un monde sans nucléaire !

Contact: 

Réseau « Sortir du nucléaire »