Japon 19 nov 2012 : Conférence du Dr Caldicott sur Fukushima

Le Dr Helen Caldicott est médecin pédiatre, militante anti nucléaire, et fondatrice entre autres de l’IPPNW (Association Internationale des Médecins pour la Prévention de la Guerre Nucléaire), qui a été lauréat du prix Nobel de la paix en 1985.

Lors d’une conférence à Tokyo le 19 novembre 2012, le Dr. Caldicott a rappelé que les femmes enceintes et enfants devraient être évacués dès que possible des zones contaminées par la radioactivité de Fukushima, s’agissant du pire accident de l’histoire de l’humanité.

Elle précise que les 40% de cas d’anomalies thyroïdiennes décelées chez les enfants examinés est d’une occurrence extrêmement rare en pédiatrie, et que vu la rapidité de leur apparition, il est probable que ces enfants aient été soumis à des doses de radiations plus fortes qu’à Tchernobyl.

D’autre part, les promesses de décontamination sont illusoires, car scientifiquement impossibles à tenir.
Elle revient sur le comportement irresponsable du gouvernement Japonais qui a préféré protéger TEPCO que la population, ainsi que des médias dont le rôle est d’informer les citoyens de ce qui se passe exactement dans leur pays. Entre autres, le devenir des travailleurs qui ont lutté pour garder le contrôle des réacteurs au péril de leur vie n’a jamais été détaillé.

A priori, seuls une vingtaine de membres de la Chambre des Représentants auraient assisté à cette conférence qui n’aurait pas eu l’audience méritée, à cause des perturbations causées par l’annonce de la dissolution de la Chambre Basse du Parlement. Une autre conférence qui s’est tenue la veille semble avoir connu une bien meilleure affluence et une tout autre ambiance.

Merci à Kna d’avoir encore une fois traduit et sous-titré cette intervention du Dr Caldicott.

Source: Hélios

Publicités

En 2016, 3.600 cancers thyroïdiens chez des enfants japonais

Une nouvelle étude confirme le nombre élevé de nodules thyroïdiens chez les enfants de la région de Fukushima. En 2016, 3.600 cancers thyroïdiens chez des enfants japonais pour 8 cas en France. lundi 12 /11/ 2012. 

Cette étude porte sur 42.000 enfants. Il a été procédé à des échographies. Chez 43% des enfants, on trouve des « nodules thyroïdiens ».

Dans un article précédent, ici, j‘avais déjà précisé que la présence de nodules thyroïdiens ne devait pas être confondue avec la présence d’un cancer.

Le cancer thyroïdien peut être induit par une radio-activité environnementale. En général, ces cancers n’apparaissent qu’après un délais de 5 ans. On estime qu’ 1/5 des nodules se cancérisent.

Dans une population d’enfants non exposés à de la radio-activité, la présence de tels nodules est extrêmement basse. En France, le pourcentage de cancers thyroïdiens chez l’enfant n’est que de 0,25 cas / million d’enfants. Soit 4 cas pour une population d’enfants de 15 millions environ.

Une étude japonaise réalisée chez des enfants, avant la catastrophe de Fukushima, en l’an 2.000, n’a montré aucun nodule sur 250 enfants testés !

A l’opposé, des recherches effectuées chez des enfants de Biélorussie après Tchernobyl avaient montré un taux de présence de nodules de 1,74%. Près de 8 fois plus que chez nous.

S’il existe un taux anormalement élevé de nodules chez les enfants de Fukushima, cela ne présage rien de bon concernant l’apparition de cancers thyroïdiens chez ces enfants. Ce fut le cas chez les enfants de Biélorussie.

On peut estimer que, en 2016, soit 5 ans après Fukushima, il y aura probablement 3.600 cas de cancers thyroïdiens chez des enfants japonais.

Chez nous, à population équivalente (environ 60 millions de Français contre 120 millions de Japonais), cela ne représenterait que…8 cas !

source : mediapart

Tchernobyl: où viviez nous au printemps 1986?

Malades de la thyroïde:  il y en a davantage à l’ Est qu’à l’ Ouest !  Quelques temps avant les vacances un nouveau groupe Facebook des malades de la thyroïde à été créé . Puis aux membres arrivés de façon totalement aléatoire,  ils leur à été demandé de se géolocaliser là où ils étaient en 1986 . 18 octobre 2012 | in ACTUALITÉS FUKUSHIMA-INFORMATIONS | by

Carte des malades de la tyroïde

Carte de contamination

En comparant ces deux cartes, la première celles des membres du groupe avec seulement une soixantaine de membres, la deuxième celle de la contamination suite à la catastrophe de Tchernobyl on peut constater que le  » hasard  » fait qu’il y a beaucoup plus de chance d’avoir un problème de thyroide a l’ Est qu’à l’ ouest, et ce n’est sans doute pas le fruit du seul harsard , et cela correspond comme par hasard à la carte de contamination…

Jean-Charles Chatard a présenté un documentaire « Corse, le mensonge radioactif ». Tourné grâce à l’aide de « France 3 » Corse (seul média à l’avoir diffusé), il fait l’autopsie du mensonge organisé par l’État après l’explosion de la centrale de Tchernobyl. Journaliste, J.-C. Chatard, qui a déjà réalisé deux films sur ce sujet, enquête depuis 10 ans, consultant des milliers de documents et se déplaçant sur le terrain. « Tous les gouvernements européens ont pris des mesures de précaution après l’accident : interdiction de consommer des produits frais, de laisser sortir les enfants, distribution de pastilles d’iode… En France, les ministres en place se sont bornés à déclarer qu’il n’y avait aucun risque pour ne pas nuire à l’industrie du nucléaire et de l’agriculture ». Documents officiels à l’appui, le film démontre également le trucage de l’enquête épidémiologique du ministère de la Santé.

La CRIIRAD (commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité) a réalisé des mesures qui indiquent que certaines régions en France ont été autant contaminées que des zones situées non loin de Tchernobyl.

compilé pour le groupe Fukushima informations
https://www.facebook.com/groups/Fukushima.informations/

Voir aussi:

11 aout 2012: La Corse lance une enquête sur les conséquences sanitaires de Tchernobyl

Une grande enquête a été lancée en Corse auprès de la population pour recenser les victimes dans l’île de la catastrophe nucléaire de la centrale ukrainienne de Tchernobyl, en 1986, a annoncé mercredi la collectivité territoriale de Corse (CTC). Le … Lire la suite →

Enquête Tchernobyl: appel à la population, Publié le samedi 13 octobre 2012 

La CTC informe que l’ouverture du centre d’appel téléphonique a été prolongée, à la suite d’une importante demande de personnes désireuses d’entrer en contact avec l’équipe chargée de l’enquête épidémiologique sur les retombées du nuage radioactif de Tchernobyl dans l’île.

L’hôpital Galliera de Gênes, missionné par la CTC, a en effet besoin de la participation de tous. Le but étant d’établir un lien éventuel entre l’augmentation du nombre de personnes atteintes de certaines maladies et les retombées radioactives sur la Corse. Si vous êtes dans l’une de ces situations, votre contribution sera particulièrement importante : 
– Maladies du sang : hémopathies malignes, leucémies ou lymphomes : si vous ou l’un de vos proches avez résidé en Corse à partir de 1975, si vous ou l’un de vos proches avez  été atteints d’une de ces maladies, si cette maladie s’est déclarée entre 1980 et 2010.
Pathologies de la thyroïde :  si vous avez résidé en Corse à partir de 1975, si vous avez été atteint par une maladie de la thyroïde, si celle-ci s’est déclarée entre 1980 et 2010.  

Contacter directement l’équipe de médecins du professeur Paolo Cremonesi aux numéros suivants : 06.85.39.63.39 ou 07.88.13.30.62.  du lundi au vendredi de 9 h à 18 h. 
Par mail : tchernobyl.corsica@gmail.com

Problèmes de thyroïde à Fukushima : une population cobaye

Le ministre français du redressement productif, Arnaud Montebourg, a déclaré dimanche dernier : « Le nucléaire est une filière d’avenir ». Il n’aurait jamais entendu parler de Fukushima cet homme-là ? S’il avait la moindre dignité, il devrait au moins présenter des excuses publiques pour avoir tenu ces propos indécents, eu égard à ce qui se passe actuellement dans la région de Fukushima. Là, toute une population est prise en otage par le village nucléaire qui fait tout pour minimiser les problèmes sanitaires. Un dossier complet par Pierre Fetet sur le blog de Fukushima Mardi 28 août 2012

 
 

Pandémie de la thyroïde: une douloureuse illustration de « Blind »

Publié par Mochizuki le 30 Janvier, 2012 ·

1143 des 3765 enfants étudiés (30,36%) avaient une tumeur thyroïdienne dont 1091 avec une tumeur plus petite que 5,0 mm.

Enfants vivant à  Namiemachi, Iidatemura, et Kawamatamachi Yamakiya chiku.

Pandémie de la thyroïde

Est-ce le taux normal?

Le président du Comité exploratoire, Yamashita Shunichi affirme que c’est bénin.

Un médecin qui se spécialise dans les maladies thyroïdiennes, à Kumamoto a répondu à un parent au sujet du problème de thyroïde de sa fille:

Question

Ma troisième fille (4 ans, 15 kg, 101cm) a obtenu une tumeur sur son côté droit de la thyroïde depuis la dernière Juin. avait prise de sang, test d’urine, radiographie, échographie, cytoponction et de l’aiguille fine et le médecin dit qu’il est bénignité. Toutefois, il est déjà 4cm, il m’a dit qu’elle pourrait avoir besoin d’une chirurgie. Parce qu’il est risqué, à moins qu’elle pèse 25 kg, il veut attendre jusqu’à ce qu’elle devienne de 6 ans. Est-il possible de ne pas avoir la chirurgie?

L’hôpital m’a dit que c’était leur première fois de voir une fille de 4 ans. Le médecin est vraiment sympa, mais ma fille a peur des épreuves, elle a appris à détester les hôpitaux.

Réponse

Je suis sincèrement désolé pour vous. Tout d’abord, nodule thyroïdien des enfants est vraiment rare . Selon un rapport médical, 20 ~ 73% des nodules thyroïdiens pousse au cancer dans le cas des enfants . A partir du résultat de l’échographie et cytoponction à l’aiguille fine, elle est susceptible de bénignité, mais le cancer folliculaire de la thyroïde ne peut pas être détecté par les tests de deux parfois. Dans votre cas, il est déjà 4cm, ce qui est très grand. Je vous recommande d’avoir une chirurgie. Médicaments TSH ne peut traiter que 20% des cas, il ne peut être recommandée. L’injection locale d’éthanol serait très douloureux pour elle. En conséquence, il n’ya pas d’autre moyen que la chirurgie avec anesthésie générale en apparence. ….

Affections thyroïdiennes et oculaires

Mika Noro, président de NPO «Le Pont de Tchernobyl»,  fait le lien entre les pathologies des survivants de Tchernobyl et le Japon:

  • Il ya d’innombrables enfants qui ont ces symptômes mineurs disent la fatigue.
  • La fatigue est un symptôme de trouble de la thyroïde. … Ou gonflement des yeux.
  • J’ai souvent entendu des mères dire que leurs enfants souffraient de gonflement des yeux après avoir chuté dans les lieux contaminés.

Ainsi des enfants est tombé dans un bac à sable avec des radiations   et ils ont eu  les yeux gonflés  le lendemain.

http://www.youtube.com/watch?v=RtLYproD6Zg&feature=player_embedded#!

Quelles sont les causes des maladies oculaires d’origine thyroïdienne?

La plupart des personnes atteintes de maladies oculaires d’origine thyroïdienne ont ou ont eu ou vont ensuite développer une glande thyroïde hyperactive. Dans 20% des maladies de l’œil se développent dans la glande thyroïde des gens qui n’avaient pas une hyperactivité de la thyroïde à l’époque (cela peut ensuite se développer une année plus tard). Dans la maladie de la thyroïde les pathologies des yeux surviennent a 40% lors que la thyroïde est hyperactive et dans 40% peuvent survenir des années après la thyroïde hyperactive a été traitée avec succès.

La suractivité de la glande thyroïde est habituellement causée par une « maladie auto-immune » Cela signifie que les cellules qui normalement protègent l’organisme contre l’infection développent une «faute» et commencent à reconnaître la glande thyroïde comme un corps étranger et l’attaquent. Cela stimule la glande thyroïde à produire des hormones thyroïdiennes supplémentaire. Le processus de l’attaque peut s’étendre aux cellules derrière l’œil qui enflent. Il n’est pas encore connu pourquoi les cellules développent le défaut qui les pousse à attaquer la glande thyroïde ou pourquoi seulement certains patients atteints d’hyperactivité de la thyroïde  développent des maladies oculaires thyroïde.

http://www.dundee.ac.uk/medther/tayendoweb/thyroid_eye_disease.htm # Queprovoque la maladie des yeux la thyroïde?

La maladie de Hashimoto et la grossesse. 

... non traitée ou mal traitée la thyroïde peut entraîner des problèmes pour la mère, tels que.:

• La pré-éclampsie (Pree-ee-CLAMP-voir-uh)
• Anémie
• Fausse couche
• décollement placentaire
• saignements post-partum
Il peut également causer de graves problèmes pour le bébé, tels que:

• La naissance prématurée
de poids faible à la naissance •
• Mortinatalité
malformations congénitales •
problèmes thyroïdiens •

http://www.womenshealth.gov/publications/our-publications/fact-sheet/hashimoto-disease.cfm

de sorte que le bébé peut être affecté par le rayonnement affectént la thyroïde des mères , puis il ya un contact direct avec des isotopes ….

« Blind »: ce qui pourrait arriver…

« Blind » – Un Film court et dérangeant: il se situe dans le futur proche de Tokyo et  essaie de  montrer ce qui pourrait arriver.

Fin septembre ce film n’était dejà plus une fiction vu le taux de radioactivité observé dans le train Narita Tokyo/

http://fukushima-diary.com/2011/09/news-10-50usvh-on-the-train/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+FukushimaDiary+%28Fukushima+Diary%29